Qui n’a pas eu l’indicible bonheur de voir son lave-vaisselle chéri tomber en panne un soir de 31 janvier?

Ben vous avez du bol! Parce que devinez qui n’y a pas coupé… Marie-Torne a eu la confirmation qu’Armoiry n’allait pas agiter son macaroni sous un autre nez que le sien.

Pleine de rage, de frustration et de produit pour la vaisselle, Marie-Torne se rend chez Smarty afin de remplacer celui qu’elle a tant aimé. L’achat d’un lave-vaisselle est un investissement important, mais il est aussi très vite amorti grâce aux économies d’énergie qu’il vout permet de réaliser. Dans l’ensemble, tous les lave-vaisselle lavent, rincent et sèchent plutôt bien. Le maudit vieux bol!

Après une enquête minutieuse et détaillée, Marie-Torne se décide pour la Rolls des lave-vaisselle, rentre chez elle au triple galop et le dégote au meilleur prix: elle participe à un concours et s’inscrit chez les fabriquants volontaires pour chercher des volontaires qui essaient les modèles les plus récents, eux-mêmes volontaires.

Elle gagne, ‘videmment, et est livrée en Colissimo en 48 heures. La classe!

Deux jours plus tard, des pauvres, sales et puants comme il se doit, viennent lui apporter la bête. Le lave-vaisselle rutile, tel le camion des pompiers. Il est splendide.

Marie-Torne l’installe dans la cuisine, LIT LE MODE D’EMPLOI (Marie-Torne est un être étrange) et constate avec dépit que le panier inférieur n’est pas équipé du porte-assiettes promis. Elle insulte copieusement les pauvres et soupçonne officiellement les étrangers qui ont construit cette merveille de la technologie française d’y être pour quelque chose.

Elle retourne chez Smarty, aucun site internet n’étant répertorié pour les pièces détachées de lave-vaisselle.

Et là, c’est le choc: porte-assiettes du panier inférieur 60€. Raphaël Enthoven aurait probablement quelque chose de fort brillant et intelligent à dire sur le sujet. Marie-Torne, elle, est séchée. Muette comme un jeu de carpes.

Un peu chamboulée, elle décide de rentrer chez elle pour réfléchir à la situation.

Bien au chaud dans son nid, elle trouve vite la solution: avec gravité, elle se rend dans son atelier de mécanique automobile (vous ai-je dit que Marie-Torne est une bricoleuse de génie?), se saisit d’un marteau et revient à la cuisine.

L’oeil humide et la gorge serrée, elle débranche son lave-vaisselle qui la regarde en souriant affectueusement. Marie-Torne pleure, lève le marteau et l’abat avec précision sur le capot de Kiki.

Ce dernier accepte son sort plein de confiance et la quitte en frétillant du cable.

Pas question de l’enterrer dans le jardin. Marie-Torne se plaint au SAV des essais en milieu naturel, remue ciel et terre et se fait envoyer des pauvres pour enlever la carcasse de Kiki dès le lendemain matin.

Une semaine plus tard, elle entre en possession des pauvres d’un jouet encore plus super génial, puisque ce sont les soldes et qu’elle a trouvé un prix qui ferait pleurer Chuck Norris himself.

 

Source image pour Marie-Torne: http://www.ctoutpourvous.com/page/135

Source image pour Marie-Torne: http://www.ctoutpourvous.com/page/135

Publicités