Non, non, ce billet ne traite pas des progrès industriels et commerciaux fulgurants de la Chine, ni même du Japon ou des Quatre Dragons. J’aime surprendre, hé hé!

Il n’est pas question non plus d’étrangers hippophages exclusifs. Re hé hé!

Je suis fortuitement tombée sur une information des plus étranges: certains Suédois – pas des Suédois Marseillais – abandonnent les noms traditionnels en « -son » ou « -sen ». Les pays nordiquessons ont une tradition de noms de famille se terminant en « -son » ou -« sen », soit des patronymes. Ainsi, en Suède, 19 des 20 premiers noms se terminent en -« son » tout comme 17 des 20 premiers en Norvège en « -sen » ainsi que 20 au Danemark, en « -sen » (en scène?) aussi.

 En Suède, une loi de 1982 a facilité les procédures de changement de nom. Il y a malgré tout certaines restrictions: on n’accepterait pas le nom « Bernadotte » qui est le nom de la famille royale ou des noms de célébrités (Zlatan, je suis dé-so-lée pour toi!).

Certains immigrants en profitent pour favoriser leur intégratson. On mentson ainsi une famille qui a choisi le nom « Mohammedsson », ce qui est un beau cas de métissage culturelson.

Un Suédois Suédois! Je trouve ça désopilant!  Moi qui pensait ce genre de fantaisie réservée aux immigrés asiatiquessons genre Georges-Alain N’Guyenson!

Comme disait l’autre: « Putain, ils sont forts, ces Arabes! »

Oui, oui, c’est possible!

 
 
 Zlatan3
Publicités