Quelle folie que cette diarrhée picturale dermogravée! Qu’est-ce? Une illusion de liberté? Une piètre tentative de bricolage identitaire? Un truc d’ouvriers Maoris?

C’est avant tout une prise de légèreté envers son corps. Si.Je sais de quoi je parle, Armoiry est tatoué.

Il tente de conjurer le sort en arborant fièrement un loup sur le haut de son bras, un loup aux yeux bleus. Il a vu ses allergies aux poils de chiens spectaculairement améliorées depuis cette expiation allégorique.

Initialement, il avait envisagé de se faire tatouer « POUET » sur les doigts de pieds – fins et aristocratiques comme exigé par Nadine de Rothschild ♥ – avec une lettre par orteil. Le résultat de ses deux pieds côte-à-côte eût été hilarant, à n’en pas douter!

Mais Armoiry est un homme pénétré de l’importance des choses de la vie. Or le tatouage est une réflexion profonde et son résultat doit être le fruit d’une construction aussi esthétique que symbolique.

Je pense que le Grand Architecte de l’Univers était tatoué, sinon ça n’a aucun sens. Un peu d’idéologie tatouistique pour mieux comprendre:

  • tatouage maori sur le mollet = je suis cool.
  • tatouage maori sur l’épaule = je suis un dur.
  • idéogrammes chinois dans le cou = je suis un rebelle.
  • motif tribal dans le bas du dos = je suis sexy.

Vous êtes-vous retrouvé dans cette brève énumération? Non?  Allez porter vos cravates, vos boutons de manchettes et vos pantalons à pinces, espèces de pauvres conventionnels!

Pour ma part, comme je suis timide et discrète, j’envisage plutôt un portrait de l’homme invisible de 3/4. En couleur.

 
Homme invisible
 
Publicités