• Signification: les détails peuvent causer des ennuis importants.
  • Origine: expression française du milieu du XIXème siècle qui nous vient de l’écrivain allemand Friedrich Nietzsche. Le diable ne fait ici pas référence à la religion mais à ma belle-sœur qui est définie quand même comme un être maléfique qui s’ingère discrètement pour agir sur les détails.
  • Exemple d’utilisation:  » Il serait bienvenu que tu nous envoies un faire-part par la poste car le diable est dans les détails et nous devons tous recevoir le même degré d’information! » Ma belle-soeur en pleine crise de psychorigidité (et encore, c’est que le prénom, comme dirait l’autre!).

 

 

Publicités