Bon, dans le cadre de la préparation aux festivités de fin d’année et de l’humiliation totale des belles-sœurs, le point suivant concerne la tenue à table. Tu êtes désormais parés à observer depuis le premier rang les bugs du découpage lors du service à la russe, passons aux obligations des invités.

Puisque c’est toi qui êtes reçu, attendez pour vous asseoir que la maîtresse de maison se soit elle-même assise. Asseyez-toi près de la table mais sans vous écraser sur elle. Ne t’appuyez pas sur le dossier: un chat sur les genoux, une souris dans le dos.
Quand la maîtresse de maison prend sa serviette (évidemment, ceci s’applique au cas où elle propose des serviettes), faites-en autant. Ne la déployez pas complètement: dépliez-la dans le sens de la longueur et posez-la sur vos genoux, jamais autrement. Ne la fixez pas dans ton col ou ton gilet.

Attendez que la maîtresse de maison commence à manger. Si elle devient verte ou décède aussi brutalement que brusquement, ne touchez pas à votre repas. Il apparaîtrait alors comme une évidence que ta belle-sœur a inversé vos assiettes.

 

Recevez, ma chère Lucrèce, mes meilleurs compliments.

 
Illustration par Jacques Douin pour la couverture de Poisons et Empoisonneurs Célèbres.

Illustration par Jacques Douin pour la couverture de Poisons et Empoisonneurs Célèbres.

Publicités