Un poney adulte est capable d’engloutir en 12 minutes et 47 secondes seulement environ 15 kg de sucreries. On pourrait parfaitement y voir une perfection évolutive, mais voilà: après un shoot pareil de saccharose, le poney est malade.
La façon dont vous nourrirez votre poney conditionnera son allure générale: une alimentation trop riche conduira l’animal à l’obésité, un excès de sucre peut le rendre aveugle, trop de saucisson lui bouchera à coup sûr les artères… Le chou cru fait péter, ainsi que l’artichaut et les topinambours.

Voici une liste presque exhaustive de ce que le poney ne mange pas: les rognons, le foie, gras, le chaud-froid de thon rouge, le combava, le beurre, le cœur coulant au chocolat, les tripes à la mode de Caen, les chéquiers, le tartare de poulain, le guacamole, les escargots à l’ail (à cause de l’haleine de poney), les bics quatre-couleurs, le rôti de porc bonne-femme, les samoussas, le poisson pané, le kouign-amann (apanage du postier breton), les sacs de clous, la crème anglaise, le pot-au-feu, le munster, le flan coco, le colombo de poulet, le baba au rhum, les chipolatas, la choucroute, l’aligot, les calissons, la saucisse de Morteau, les frites, le welsh, la blanquette, les chaussures de sport, le magret de canard pommes sarladaises, la fondue savoyarde, le gâteau de Saint Genis, les sushis, les lasagnes, la litière pour chat, les beignets de cervelle d’agneau, les œufs d’esturgeon, le dentifrice à la menthe, les rillettes, le chien aux cinq parfums, les brochettes, les nouilles chinoises, les ciseaux à bouts ronds, le beurre de cacahuète, la brandade de morue, la menthe verte, les glaçons, le babybel, la timbale de courgettes à la coriandre, la tartiflette, les crêpes complètes œuf miroir, le crumble banane-chocolat, le piment rouge (en particulier en cas d’hémorroïdes), les cahiers grands carreaux, la côte de bœuf au barbecue, le coq au vin, le gratin de macaronis et en général tout ce qui est viande, poisson et œufs à l’exception du dauphin et de la belle-sœur faisandée.

Vous aurez compris à la lecture que le poney ne peut hélas pas siroter de mojitos sous peine de se transformer en licorne (la te-hon!).

En outre, n’oubliez pas que le poney ne doit manger ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé. Il lui est recommandé de consommer cinq fruits ou légumes frais par jour et surtout de bouger un maximum. Les tours de manèges dans les fêtes foraines comptent pour des prunes.

Un poney exclusivement nourri de trognons n’est PAS plus trognon de la même façon qu’un poney n’est pas plus chou s’il est nourri de Crucifères (sans compter qu’il risque de gonfler puis exploser et donc présenter un danger chimique).

Je vous laisse, j’ai crêpes-party. Bizouilles!

 

Publicités