Le retour de la cosmétologie appliquée (très) mercredi, Nov 5 2014 

Selon un adage séculaire ayant cours au sein de mon illustre famille – après tout Armoiry n’est qu’une pièce rapportée – selon cet adage, donc:  » cosmétologie bien appliquée commence par soi-même, en couche épaisse « . Et je vous prie de croire que question couche épaisse, j’en tiens une bonne, HAHAHA!

 

J’ai l’immense fierté maternelle de vous faire savoir qu’Etorki est très en avance pour son jeune âge – évidemment – et qu’elle a saisi dès qu’elle a pu les occasions de mettre en pratique ce qu’elle pensait être une devise familiale – je reconnais de façon humile que c’est un peu ma faute. Elle a entrepris un test comparatif entre différents masques dermatologiques.

(suite…)

Noise it: une image sonore des deux mois qui s’annoncent mardi, Juil 1 2014 

Bonjour, les Héritiers!

Yahaaaaaaaaaaaaaa!

On ne se bat pas.

Paf!

On ne s’insulte pas.

(suite…)

Cosmétologie très appliquée samedi, Mai 31 2014 

  • Chapitre 1 – La salle de bain du haut

Un matin estival, gai et parfumé, alors que je folâtrais sur Internet après un footing plein de canards morts et de tenues trendy, je réalisai brutalement la totale absence de bruit. Ce fait est fort inhabituel dans une maison pleine de rires z’et d’enfants.

Aussitôt, une incontrôlable angoisse, noire et dévorante emplit mon petit être fragile z’et tremblant. Quelle pouvait être la raison d’un tel silence? Que pouvait-il bien être advenu de mes Héritiers? Où la chair de ma chair était-elle passée?

Dans la salle de bain du premier étage!

En grimpant ventre à terre les escaliers, je perçus d’abord des murmures, puis des signaux sonores de plus en plus précis et descriptifs. Oui! Ils étaient bien dans la salle de bain!

Quel bonheur! Quelle joie! Et quel soulagement… Mon cœur battait la chamade, emballé par l’euphorie des retrouvailles prochaines. Dans la salle de bain! Encore un pas une foulée (ouf, j’étais toujours en tenue de sport!)!

HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!

Un enfant vert! Etorki avait discuté avec un feutre vert et consciencieusement exploré toutes les possibilités picturales de support et de forme. cette petite promet d’être Léonarde de Vinci. Mais verte.

Mais au fait… Il me semblait que la salle de bain était blanche, lors de l’épisode précédent… Pourquoi est-elle bleue?  J’attends vos suggestions.

Je suis restée coite jusqu’à l’instant où j’ai réalisé qu’à dix heures du matin (heure GMT +1) que cette douce effluve de menthe ne pouvait PAS provenir d’un mojito.

Ils ont repeint la salle de bain au dentifrice bleu. Les petits salopards.

J’a tout nettoyé, j’a changé les enfants et j’a couché Etorki, histoire d’avoir une terreur de moins pour me briser les arpions.

 

  • Chapitre 2 – La salle de bain du bas

Après avoir bien transpiré pendant mon footing et mon ménage de l’espace sanitaire du premier étage, je décidai d’épargner au reste du monde les effluves que je dégageais et allai prendre une douche.

Je priai Bain-Marie de prendre un livre de son choix, l’installai sur la carpette de la salle du bain du rez-de-chaussée, rassurée et guillerette, follement insouciance du danger qui rôde et persuadée que la douche ne pourrait être que délassante.

J’eau chaude, je mousse, je chante, je grattouille, bref, je douche. Je rince. Je ouverture de la porte dans un nuage de vapeur délicatement parfumée.

HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!

Mon fils me hait, j’en suis désormais certaine. Il a vidé une bombe de mousse à raser. Avec application. Intégralement. Totalement. Farouchement. Primitivement. Sauvagement. Brutalement. Férocement.

Il s’est shampouiné à la mousse à raser. Puis s’est lissé le poil à l’aide de MA brosse à cheveux.

Il a lavé son linge à la mousse à raser. Puis s’est essuyé avec MA serviette de toilette.

Il a repeint la carpette à la mousse à raser. Puis y a déposé MA serviette de toilette.

Il a relooké le lavabo à la mousse à raser.

Il s’est essuyé les yeux à la mousse à raser. Puis il a hurlé.

N’écoutant que mon courage et mon abnégation, je l’ai saisi par le dessous des bras – encore glabre à cet âge tendre – et l’ai mis dans la douche tout habillé, ai rincé ses frusques, l’ai déshabillé, rincé et sermonné.

Je l’ai séché DANS la douche, rapport au manque cruel de carpette inhérent aux événements sus-mentionnés et l’ai embrassé: il a épargné son livre.

Cet enfant est amoureux de la littérature. C’est le futur Olympe de Gouges.

 
 
 

Monsieur Patate mercredi, Mai 21 2014 

Le mercredi, les enfants sont en vacances. Les rats!
Le mercredi, les parents turbinent à mort parce que les enfants sont en vacances. Les pauvres!
Le mercredi, les parents prient pour que le ciel soit clément: ils en viendraient presque à supplier le Grand Architecte de l’Univers.
Le Grand Architecte de l’Univers est facétieux: temps pourri.
Les parents pleurent.
Les parents se roulent par terre.
Les parents sont en pleine crise d’hystérie.
Nan! C’est pas comme ça que ça marche!
Le Grand Architecte de l’Univers leur souffle de s’aider et le ciel t’aidera.
Les parents sont regonflés à bloc! Si le Grand Architecte de l’Univers le leur demande, c’est probablement qu’ils en sont capables!
Les parents se replient au zoo, avec le secret espoir et la sourde inquiétude que leurs rejetons se fassent gober par un lion bien intentionné et compatissant.
Mais faut reconnait’: c’est bien foutu, un zoo. Laissent pas les animaux s’empoisonner facilement!
Au zoo, le pestac est partout:
 » Regarde, le gros, là, c’est un tapis! « 
Pas encore, Trésor, pour le moment, c’est encore un tapir. Mais ça se mange et même que c’est plutôt bon.
 » Les enfants, v’là les souris-cats! « 
Z’ont pas bien regardé le Roi Lion, ce sont des suricates.
Les zoos des temps modernes réservent des surprises: ils laissent en liberté des êtres étranges sans doute venus d’ailleurs…
Au cinquième zoo de l’année, j’ai rencontré Monsieur Patate.
Il est de petite taille et semble doté d’un caractère fougueux voire rebelle.
Il semblerait que le Mossad l’ait coincé parce qu’il a tenté d’échapper à ses gorilles via les airs en s’acoquinant avec les rapaces du pestac de fauconnerie!
Monsieur Patate ne peut pas être seulement un enfant très laid et très capricieux.
Je n’y crois pas.
On nous ment.
Grand Architecte de l’Univers, tu ne peux pas laisser les animaux voir un morveux pareil!

 

Les bébés des autres sont tous des sales types samedi, Avr 26 2014 

Les bébés des autres sont toujours humiliants. Les petits salopards.

Ils tiennent assis juste avant six mois, marchent juste avant un an, sont propres à seize mois et demi, mangent tout seuls juste avant deux ans, vont à l’école avec bonheur à deux ans pile, apprennent à lire aux environs de quatre ans, sautent leur première classe en maternelle, perdent leur première dent à cinq ans et atteignent la puberté à 8 ans   et n’ont pas d’appareil dentaire  et mangent de tout depuis qu’ils sont nés.

Etorki dort une fois sur deux quand le voisin passe la tondeuse sous sa fenêtre pendant sa sieste. POURQUOI?

Toujours pas compris ce qui la réveille la fois sur deux où ça merde!

Évidemment, pas de chapitre « Tondeuse » dans les Évangiles selon Sainte Nadine ♥. ‘videmment. Je suis seule. Si seule.

On devrait faire suivre aux types des forces spéciales des entrainements dits « maternitaires » pour leur apprendre leurs limites en cas de privation durable de sommeil. Ne me dites pas qu’ils le font déjà, je n’ai jamais entendu parler de stages / manœuvres qui durent deux ou trois ans. Et mon beau-frère, qui a la peau mate, est gendarme.

Bref, je suis obligée de faire des errances insomniaques des Héritiers une généralité, regardant de travers et avec mépris quiconque tente de prendre un air important parce que son bébé pionce 15 heures par jour.

Il va sans dire que mes neveux ( = les nombreux enfants de ma belle-sœur ) dorment comme des anges dès la sortie de la maternité.

J’ai donc insidieusement posé des questions pour tenter de copier tout en m’en défendant les techniques qui semblent avoir fait leurs preuves. Un peu d’hypocrisie n’est avouable qu’en privé.

C’est comme ça que j’ai découvert le pot-aux-roses (on ne dit pas pot-aux-choux pour les garçons, aviez-vous remarqué?).

Une belle-sœur est un être si abject qu’il est capable de prétendre passer une nuit complète de sommeil lorsque celle-ci commence à minuit et se termine vers 5 heures du matin. Pouah!

Ma belle-sœur ne dort pas non plus, elle tente simplement de s’en persuader. Elle se voile la face. Elle est faible, MOUHAHAHA!

Hum. Pardon.

 
sommeil
 

Croyance populaire vendredi, Avr 25 2014 

Ma maman, Mamiflette, qui est une femme admirable à différents points de vue, m’a dit de ne pas me moquer des croyances des gens. Parce que ma maman est gentille! Sauf quand c’est trop bête, là, on a le droit de se gausser.

Mes héritiers, qui sont des êtres admirables à différents points de vue, ont des croyances cocasses.
Cruel dilemme que voilà!

Dois-je respecter ce que j’ai reçu et ne pas me moquer de ma descendance qui serait mortifiée d’apprendre qu’elle est drôle, ou, au contraire, dois-je lui apprendre la férocité de la vie dès le plus jeune âge?
Parce qu’autant leur faire savoir rapidement qu’elle va s’en prendre plein la figure un jour ou l’autre et que ce jour ou l’autre va arriver plus vite que prévu.

Donc, que faire lorsque Bain-Marie déclare à son aînée:
 » Je suis somnambule, mais on m’a vacciné pour ça! « 
?
Hein?
Je fais quoi, là?
Je suis faible… J’ai pouffé!
Je fais un choix difficile mais ils comprendront, un jour.

 

chauve-souris

Source image: http://lolzbook.com/2012/09/omg-an-angel/

L’escrime: un sport truffé de marketing mercredi, Avr 16 2014 

Je parcourais négligemment la presse locale à la recherche d’activités extrascolaires voire même sportives pour les Héritiers lorsque tout d’un coup une évidence s’imposa à moi: Bain-Marie devait apprendre la science qui avait permis à ses illustres ancêtres de sauver la France, combattre pour le Roy, agrandir l’Empire, augmenter le nombre de colonies, bref, conquir le monde.

Là, deux options:

  • l’équitation: selon les pontes de l’école de Saumur, apprendre à commander un cheval avec douceur prépare le jeune officier à manier avec brio ses troupes, aussi dévouées que soumises grâce à son incroyable maîtrise de l’éthologie humaine. Nadine de Rothschild ♥ ne nous désavouerait certes pas! Très chic, un officier de cavalerie…
  • l’escrime: un sport dont les premiers traités remontent à Saint Louis ne peut pas être tout à fait dénué de panache.  » Un peu la classe! « , aurait dit Nadine ♥.

Bon, ok, j’opte pour l’escrime, soyons fou.

Feuilletons l’Éclaireur pour dénicher des informations au sujet du cercle local.

Épatant, ils viennent de publier un article sur le sujet! Je me demande ce que fabrique Armoiry quand il découche…

C’est formidable, un jeune homme de 18 ans nous explique les vertus du sport: super important pour s’aérer, de se changer les idées, se fixer des challenges, se concentrer sur soi-même. Il conclut en déclarant qu’il faut « toujours faire du mieux et se surpasser ».

Ça doit être un pauvre, il s’expressionne bizarre… Mais soit! Ce sera bien l’escrime.

Surtout que le titre de l’article vante le fait que le jeune homme  » maîtrise son dard « .

J’aime autant, à vrai dire.

 
sabre tordu

Maman très chère jeudi, Mar 27 2014 

J’ai décidé de culturer les Héritiers à chaque occasion qui nous est donnée. La culture générale est ce qui nous fait appartenir à un groupe, ce que l’on sait nous fait ressembler aux autres, ce qu’on ignore nous en différencie.

Et donc nous en éloigne. Je souhaite cibler les relations socio-professionnelles de mes enfants. Tu vois pas qu’ils s’entichent de pauvres, j’aurais l’air fin!

 

Je multiplie les supports d’information, les sources de savoir sujets de discussion, les prétextes enfin, histoire de blinder le QCM qu’ils auront à remplir à leur concours d’entrée à Polytechnique (où votre arrière-grand-père fut instructeur, mes chéris!).

Tu vas faire caca? Tiens, emporte la biographie d’Alexandre le Grand en BD, ça te permettra d’optimiser ce tête-à-tête avec tes sphincters, Amour!

Débarrasse le lave-vaisselle, s’il-te-plaît! Combien une fourchette a-t-elle de dents? Combien de dents dans le panier de couverts? Combien de dents dans le tiroir à couverts?

Combien pèse la poubelle? Monte sur la balance avec puis sans, calcule la différence. C’est pourtant enfantin…

Non, Léonard de 26 n’est pas l’inventeur de la Drôme, c’est lui qui a peint la croûte qui moisit au garage. Pas un mec si génial qu’on veut bien le dire.

Combien le chien a-t-il de doigts aux pattes?

Non, Guy Môquet n’est pas un surnom ridicule qu’on a donné au monsieur parce qu’il était communiste (l’acquisition de la culture est parfois embarrassante).

Oui, tu as raison, la découverte de l’aspect particulaire de la lumière est relativement récente (hum, oui, bon, il était tard et j’étais trop fatiguée pour donner davantage de détails).

Vous constatez donc – avec ce que je suppose être un ébahissement ébloui – qu’il est totalement interdit à mon cerveau d’être médiocre et que je m’emploie à façonner la terre glaise que sont mes enfants à la façon d’un Mickaël Ange (c’est un artiste américain underground qui vit en Italie et à qui je prédis un avenir hors du commun).

Ce matin, j’ai exposé aux Héritiers que pour chaque premier match de chaque édition de la coupe du monde de rugby, l’arbitre utilise toujours le même sifflet.
Ce sifflet a une histoire, il fut utilisé pour le premier test match entre la Nouvelle-Zélande et l’Angleterre en 1905.

Il a logiquement été conclu que:

 » En gros, vous n’étiez pas née, Maman! « 

Comme le poisson. En gros. oui, c’est ça.

 
Vieille
 

Vacances des Héritiers: bilan post-traumatique lundi, Mar 17 2014 

  • voler le chocolat suisse (non seulement je suis sur les rotules, mais en plus je suis décharnée – enfin!).
  • regarder la télévision au lieu de s’habiller sous prétexte qu’on cherche son pull (je sais, je deviens un peu corticale droite, là, mais je suis la garante de la transmission des valeurs familiales).
  • un feutre noir, un mur blanc: une rencontre. Je suis extrêmement fière que mon fils soit un artiste, un peu comme moi.
  • démonter la cabine de douche des grands-parents – de toute façon, ces gens-là ne se lavent jamais, c’est bien connu. Les vieux, c’est comme les pauvres, ça schlingue.
  • une chaise. Neuve.
  • une lampe. Superflue, semble-t-il.
  • boucher un lavabo. Avec du savon. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a! Je suis extrêmement fière que mon fils soit un artiste, un peu comme moi.
  • déballer les boîtes de couleurs de Mamiflette. Je suis extrêmement fière que mon fils soit un artiste, un peu comme moi.
  • faire tomber la tringle à rideaux du salon pour que Maman puisse jouer avec sa perceuse nucléaire. Raté. Comme je suis une artiste, j’ai usé de techniques apprises à l’école du cirque pour tout remettre en état avec grâce, élégance et distinction.
  • jouer à faire de la soupe dans le bbq avec le contenu du jerrican d’essence pour la tondeuse. La tondeuse, c’est un truc de pauvres, aucun intérêt.
  • éclater des antiquités amérindiennes qui ont fait de la musique pendant des siècles juste avant. Je suis fière des goûts affirmés de mon fils, qui est un artiste, un peu comme moi.
  • encore une lampe, mais pas la même. Superflue aussi, en plus.
  • une boîte d’un kilo de bonbons Haribo – ils sont humains, donc, bonne nouvelle. Et je connais plein de dentistes!

Finalement, les vacances ont été calmes, les techniques de dressage éthologique de Nadine de Rothschild ♥ sont donc efficaces.

Et vous, comment allez-vous?

 
Photo

Humiliation dominicale dimanche, Mar 16 2014 

Marie-Bambelle et moi traversons une période trouble: nos relations sont comparables à une discussion entre deux sourds. Je lui demande quelque chose, elle ne répond pas, elle pose des questions mais n’écoute pas les réponses, bref, nous sommes en mode arrachage de cheveux.
Mettant de côté mes irritations, j’ai décidé, en accord avec Armoiry, de passer un moment entre femmes du monde, rien que nous deux.
Nous voilà parties à la câmpâgne afin d’assister à un concours hippique qui se déroulait juste à côté du château de la maison.

 

 » Maman, c’est trop bien: tous les chevaux ont des coiffures! « 
Concours de hunter: les chevaux sont tressés, pomponnés, leur aspect compte aussi pour la note finale.

Je demande la permission d’emprunter un poney pour balader ma progéniture.
Oui, d’accord, on prend Flag, le fier drapeau de la nation Shetland. On joue un peu au cheval de Barbie en vrai, on se dit que ce cheval est sale comme un pauvre et on prend enfin le large, Marie-Bambelle sur Flag et moi les tenant en laisse (violette, rien n’est laissé au hasard, Nadine de Rothschild ♥ serait fière de nous).

 

Le froid est vif malgré le soleil et j’ai eu la curieuse idée de boire du thé avant de partir, indécrottable habitude ancestralement ancrée en moi. La sanction tombe brutalement: mon Dieu! J’ai une putain d’envie de pisser.

C’est LE moment de vérifier le bien-fondé de la rééducation périnéale.
J’attache Flag à un arbre, le nez dans les ronces histoire qu’il n’ait pas envie de faire autre chose que brouter quelques feuilles.
Je descends avec précaution dans un fossé et pose culotte avec la délectation caractéristique qui accompagne un dénouement heureux qu’on a retardé. Rhaaaaaa, c’est fabuleux de faire pipi quand on a la vessie prête à exploser!

Je souligne ici que c’est une chose qui reste exacte le dimanche.

 

Autre chose à propos du dimanche: les gens font du sport, en général, en forêt, course à pied ou vélo.
J’étais donc tranquille mais néanmoins extatique dans mon fossé, les fesses avenantes et bleues car à l’air, lorsque passe un quidam cycliste. Il hésite à me regarder.

Je renonce à me relever en sa présence. Il jette un œil. Je le regarde dans les yeux (j’ai dit les yeux, que voulez-vous que je regarde sur un pauvre?) et lui lance un guilleret:
 » Bonjour, Cher! « 
Il me répond dans sa barbe et file le plus vite possible le plus loin possible, tout embarrassé. Et ébloui.

Conclusion: si vous voulez faire pipi tranquillement, évitez de choisir le dimanche matin ensoleillé quand vous tenez un poney en laisse (violette). Ce n’est pas pratique.

 
Pipi chien
Source image: http://www.martonapoli.com/blog/467/urinotherapie-avec-mon-chien-husky-

Page suivante »