C’est épouvantablement con, un chat! lundi, Fév 2 2015 

Clarky, vif petit félidé débordant d’amour, éclate de splendeur dans son poil noir lustré qui met remarquablement ses yeux verts en valeur. Mais qu’il est beau, le pépère à sa mémèèèèèèèèère!! Il a la nonchalance des êtres naturellement resplendissants, ceux qui dégagent cette confiance en eux-mêmes absolue car elle ne les a jamais trahis.

En plus d’être somptueux, Clarky est un sacré morceau, une sorte de panthère pygmée (« naine » a un côté infamant) à poils longs. Ces proportions exceptionnelles ne l’empêchent pas d’être d’une grâce totale et toute féline. Il est d’une précision et d’une souplesse constitutives, genre pas de place pour l’à-peu-près lorsqu’il se meut.

Néanmoins, Clarky, en bon prédateur psychopathe qu’il est par définition, a de petites manies. Par exemple, il n’aime pas boire de l’eau propre, sans doute à cause des vapeurs de chlore. Il préfère laper délicatement les flaques d’eau ou mieux se désaltérer dans l’aquarium de la maison. C’est d’ailleurs un spectacle étonnant de voir les poissons se précipiter sur la langue de chat (j’ai faim) à chaque fois qu’elle vient tremper dans leur soupe. Le chat n’a jamais essayé de les bouloter, donc on n’a jamais empêché cette pratique. On se demande toujours comment il fait pour mettre simultanément ses quatre papattes sur l’arrête d’une unique vitre bien verticale. Prodigieux!

Heureusement, Clarky a un sens de l’humour lui aussi hors du commun et là, sous mes yeux ébahis, il a eu la bonté de se vautrer proprement dans l’aquarium et d’en ressortir si vite que – j’ignore comment! – seul un de ses flancs était mouillé.

C’est con, un chat!

Source image pour Marie-Torne: http://www.5mnaperdre.fr/page/227/

Source image pour Marie-Torne: http://www.5mnaperdre.fr/page/227/

Publicités

C’est TRES con, un chat! lundi, Jan 26 2015 

Mais c’est mignon!
Commençons par le commencement: qu’est-ce qu’un chat? C’est un petit mammifère de compagnie carnivore qui a gardé sa capacité puérile à ronronner pour nous attendrir.

Le chat est également une star d’internet: son panel artistique est principalement exprimé dans les vidéos, du trognon bébé adorable au tyran domestique griffu. Le chat permet également de discuter en temps réel avec les gens, il est basé sur l’utilisation de la technologie IRC (Internet Relay Chat), ce qui prouve que, contrairement à une idée reçue largement répandue, le chat ne sert pas à rien.

Le chat peut passer pour un con parce qu’il fait des trucs foufous comme sauter sur les murs pour attraper une tache de lumière ou parce qu’il saute du cinquième étage en pensant qu’il va pouvoir attraper ce piaf ET se retourner ET revenir sur le balcon. Le chat snobe son entourage d’un air dédaigneux parce qu’il se prend pour un super-héro. Le chat a le melon – ça vous étonne si je vous dit que ma belle-sœur a un chat, là?

Si vous semblez prendre à la rigolade ses super-pouvoirs, le chat peut en concevoir de la rancune et ourdir un complot visant à vous humilier, en public de préférence.

Le matin, dans la salle-de-bain, quand il va laper les gouttes d’eau qui sont restées sur le lavabo, un jour où il n’a pas sauté dans les toilettes (voir C’est con un chat!), il pourrait par exemple noter que vous avez laissé une petite boite en carton vide sur le sol. Il pourrait attendre que, je ne sais pas, moi, par exemple votre nouvelle belle-mère vienne vous rendre une petite visite. Là, il pourrait être pris d’une crise hystérique et compulsive de « jeu avec les papattes », envahissant l’espace et provoquant l’hilarité générale. Il pourrait pousser son avantage et prolonger son jeu jusque dans le salon parce qu’ilesttropmignoooooooooon!

 » Marie-Torne, le chat joue avec vos Tampax! « 

Et merde. Con de chat!

chat-tout-fou

Source image pour Marie-Torne: http://www.chat-mignon.com/

C’est con, un chat vendredi, Jan 2 2015 

Une étude a examiné les traits de caractère de 600 étudiants qui coïncident avec l’animal qu’ils possèdent. Les amateurs de chien ont tendance à être plus dynamiques, mais les propriétaires de chats sont eux plutôt non conformistes – hu hu! – et préfèrent être opportunistes plutôt que de suivre les règles. Ces différences ne choqueront personne : le chat étant un animal élégant et noble par nature, il est normal qu’il ne choisisse que des propriétaires d’exception, et ce n’est pas Clark Gaybeul, étalé avec grâce sur mon canapé, qui dira le contraire ! Les fanas de chat ont également de meilleurs résultats intellectuels. Le chat nous éduque-t-il ou faut-il juste être intelligent pour s’occuper d’un animal aussi changeant ? En d’autres termes, les chats conviennent mieux aux personnes qui lisent beaucoup et préfèrent être à l’intérieur, tandis que les chiens, que l’on retrouve dans beaucoup plus de comédies romantiques que les chats, sont plus compatibles avec les extravertis. C’est logique: si on veut rencontrer l’âme sœur, encore faut-il mettre le nez dehors. Les propriétaires de chats sont donc, de toute évidence, parmi les plus intelligents de l’espèce humaine. Est-ce que parce qu’ils négligent le contact avec autrui, qu’ils font preuve d’une misanthropie prétentieuse et de suffisance intellectuelle ? Clark Gaybeul et moi ne le pensons pas. En revanche, je m’interroge: le propriétaire de chat est, c’est désormais avéré, supérieur, soit, mais l’objet de son affection l’est-il également? Selon moi, sans doute, mais peut-être pas. Clarky a coutume de laper avec grâce et distinction les gouttes d’eau qui restent sur le lavabo de la salle-de-bain après la toilette. Pour cela, il saute gracieusement sur le couvercle des toilettes puis dans le-dit lavabo. Une merveille d’agile facilité élastique. Cependant, il me semble se reposer sur son aisance féline parce que ce matin il a bondi dans les chiottes, rapport à qu’il a oublié de vérifier si c’était bien fermé avant de s’élancer. Sur ce, je retourne à ma lecture de Kierkegaard, mon Lapsang Souchong (Alain) va refroidir.

Source image pour Marie-Torne: http://www.lalitiereduchat.fr/photos

Source image pour Marie-Torne: http://www.lalitiereduchat.fr/photos

Chez le vétérinaire jeudi, Nov 13 2014 

Pour mettre un peu de piment dans mon couple, j’ai décidé d’imposer à Armoiry, héritier d’un empire du jouet pour chiens et allergique pileux notoire, un chat.
Nous l’appellerons Clark Gaybeul, surtout qu’il est vert avec un gros nez rouge.
Le hic avec les animaux, c’est l’aspect sanitaire: il faut les nourrir, les tenir propres et les conduire chez le vétérinaire régulièrement pour un contrôle technique, etc.
Malheureusement, puisque j’ai joué avec le feu, c’est à moi qu’incombe – et aussi décombe – cette fastidieuse corvée.
Si, si, c’est une corvée! Avez-vous déjà vu un chat chez le vétérinaire? Oui? Et bien, vous savez donc pourquoi le-dit vétérinaire a des gants en cuir épais qui lui montent jusqu’aux coudes.
On l’oublie trop souvent: le chat est un prédateur vif et incisif, doté de réflexes redoutablement rapides et de griffes acérées. Le chat est une machine à tuer. Le chat est votre pire cauchemar pourvu de dents. Le chat est prêt à perdre tous ses poils pour survivre à un vaccin. Le chat est un être trop franc pour sympathiser avec l’ennemi. Le chat est à ce point snob qu’il refuse de rester en présence d’un individu qui n’est pas de son milieu. Le chat n’est que haine et joie de vivre.
En résumé: le chat ne peut pas blairer le véto et il le fait savoir. Pas de bol – pour qui? On ne se le demande plus – c’est obligatoire.

(suite…)