Les ennemis du poney lundi, Jan 19 2015 

Bizarrement et contrairement à ce qu’on peut penser, le poney n’a pas que des amis. Il a même des ennemis. Voici une liste – non-exhaustive – de ces êtres étranges:

  • le chaton: le chaton est mignon, le chaton plait, le chaton est haïssable. Il déclenche l’hystérie au sens littéral du terme. Le chaton est doux, il inspire confiance et parle directement à notre instinct de protection. Le bébé félin est féroce mais en petit, et ça, c’est trop craquant! Le chaton est une sale pute.
  • la licorne: la licorne est une sorte de sous-poney, plus propre mais moins authentique. On peut la coiffer, la parfumer et même lui faire des bisous. Elle a un pelage semblable aux nuages, elle joue dans l’arc-en-ciel, elle fume de la drogue. La licorne obsède les petites filles, la licorne a un gros gourdin sur le front, la licorne est une sale pute.
  • le dauphin: le dauphin est l’animal le plus intelligent du monde après Marie-Bambelle, le dauphin aide les gens et souhaite la fin de la guerre voire la paix dans le monde. Il est l’animal favori de miss France, il est adorable et on rêve de nager avec lui tout l’été. Le dauphin est une sale pute.
  • la petite souris: le poney, à cause de ses gros sabots pleins de caca, n’est pas foutu de glisser des pièces sous l’oreiller des petites filles sans les réveiller et les faire pleurer à gros bouillons. Le poney est jaloux —-> La petite souris est une sacrée sale pute.
  • le canari: il est doux et affectueux, il monte sur les doigts quand on nettoie sa cage et en plus, il chante comme Mariah Carey! Il est intelligent, trop chou et ne nécessite pas un camion pour partir en vacances. Le poney hait le canari et boufferait bien du pâté de Titi au p’tit déj, ça changerait des granulés. le canari est une putain de sale pute de merde!
  • le poisson rouge: contrairement au grand requin blanc, il ne peut pas s’introduire en douce la nuit dans un poney-club pour un concours de mangeation. Ouf pour le poney! Il tourne en rond et permet aux petites filles d’être révoltées à cause que les poissons rouges ont une vie trop z’injuste, rapport à la fête foraine, le bocal trop petit, et tout et tout. Le poisson rouge est la plus grosse sale pute de ce fucking universe of shit. Bordaÿle.

Par pure charité chrétienne, je tais ici l’influence néfaste des déguisements saugrenus dont sont affublés ces pauvres bêtes. Ou pas. Ou trot. Ou galop (comme on dit en provençal).

cheval-dragon

Publicités

Les cartes de visite: attention, piège à pauvres lundi, Jan 5 2015 

La correspondance est une des facettes de cette science délicate et complexe qu’est le savoir-vivre. Autant dire que c’est source de plantage régulier pour les belles-sœurs parvenues ou s’étant hissées à la force du vagin poignet – hin, hin! – à un niveau étonnant.

Les cartes de visite ont vu leur usage réduit mais elles restent indispensables dans certains cas. Souvent une carte, envoyée ou déposée, est un témoignage de sympathie moins personnel qu’une lettre mais suffisant. La carte doit être aussi simple que possible – d’où challenge belle-sœurien – et blanche. Carrée ou rectangulaire. Le nom assez haut ou au milieu. Enveloppes doublées assorties à la forme de la carte.

Évitez donc les impairs, même en Bretagne, en suivant ces quelques règles et en refusant d’applaudir en plein milieu du concert du Nouvel An à Vienne (n’est-ce pas, J’adore mes enfants mais ?):

  • la carte peut être gravée – seule marque d’élégance tolérée – ou imprimée. L’imprimé est réservé aux cartes professionnelles, il paraît négligé – et donc pauvre – pour les cartes mondaines.
  • un homme se contente de son prénom ou de la seule initiale suivi de son nom, jamais précédés de « Monsieur ». Un titre de noblesse, un grade, le titre de docteur précèdent le nom. pour les officiers supérieurs titrés, le titre de noblesse précède immédiatement le nom. Le titre nobiliaire ne se porte sur une carte de visite que pour les hommes mariés ou en âge de l’être (pas avant 21 ans).
  • Une femme mariée choisit le même bristol et la même police de caractères que ceux de la carte de son mari. Les dimensions de la carte doivent être plus petites que celles de son mari. Les cartes des femmes ne portent pas d’adresse et le mot « veuve » n’y figure jamais. On y met les titres de noblesse.
  • Les fillettes n’ont généralement pas de cartes. Si elles veulent communiquer avec leurs amies sur ce mode, elles prendront une carte blanche sur laquelle elles écriront leur nom.
  • Les jeunes filles peuvent avoir des cartes sur lesquelles figureront leur prénom suivi de leur nom.
  • Les femmes célibataires – beurk! Peut-on seulement envisager que ce soit une vie?! – font mettre sur leur carte soit « Mademoiselle » et le nom de famille, soit aussi le prénom. Certaines, surtout celles qui ont une vie indépendante, qui exercent une profession libérale ou artistique, suppriment le « Mademoiselle ». Mais c’est quand même choquant. Je trouve.

Permettez-moi de vous assurer, chère Henriette, de ma déférente amitié.

mamadou