Urinothérapie: une panacée difficile à avaler? samedi, Mai 10 2014 

Un p’tit verre de pisse et te voilà pétant le feu!

Cette croyance est à la base de l’urinothérapie. Selon les adeptes de cette thérapie, l’urine est un véritable « élixir de vie ». J’en suis. Slurp!

Comment s’y prendre ? Avec un verre tout simplement. On le remplit d’urine à la source et on boit encore tout chaud. En usage externe, toute liberté est donnée : en démaquillant ou en après-rasage sur le visage, en shampooing sur les cheveux… Elle est efficace dans les cas de grippe, de rhume, de fractures, de maux de dent, de peau sèche, de psoriasis et d’une foule d’autres problèmes d’épiderme. J’en donne à Armoiry à chaque poussée d’eczéma.

On mentionne aussi le vieillissement et le sida, les allergies, les morsures d’animaux et de serpents, l’asthme, les cardiopathies, l’hypertension, les brûlures, le cancer, les intoxications aux produits chimiques, la varicelle, l’entérite, la constipation et la pneumonie.  J’en donne à Mamiflette et Papillon chaque fois que nous allons en vacances chez eux! Les parents sont des êtres précieux desquels on doit prendre soin.

Elle combat la dysenterie, les œdèmes, l’eczéma, l’irritation des yeux, la fatigue, la fièvre, la gonorrhée, la goutte, la petite vérole, les troubles immunologiques, les infections, la calvitie, l’insomnie, la jaunisse, l’hépatite, le sarcome de Kaposi, la lèpre, les troubles du système lymphatique, l’urticaire, les nausées matinales de la grossesse, la gueule de bois, l’obésité, le virus du papillome, les parasitoses, les ulcères gastriques, les rhumatismes, les taches de naissance, les accidents vasculaires cérébraux, la congestion, le lumbago, le typhus, la gastrite, la dépression, l’herpès simple, la tuberculose, le tétanos, la maladie de Parkinson, le pied d’athlète, le diabète, ainsi que d’autres maladies d’origine endocrinienne. Mes enfants en prennent à chaque petit déjeuner. Ils ne sont jamais malades. Le matin est plus propice à la chose car l’urine est alors plus concentrée.

Mon info plus: l’urine d’eunuque est souveraine pour rendre les femmes fécondes.

Mon frère fasciste est bien entendu réfractaire à toute forme de médecine alternative, celle-ci en particulier. Vous voyez, ça rend méchant!

Cinq millions d’Allemands boiraient leur urine ou s’en enduiraient pour se soigner. Jamais été aussi calmes! Deux millions au Japon… Jamais été aussi irradiés! Un million aux Pays-Bas. Jamais été aussi défoncés!

Personnellement, je suis en pleine forme, mais à la moindre alerte, je m’en jette un petit godet .

 
urino
Source image: http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID9/100.html
Publicités

Course à pieds #2. Nécessité de l’exercice et chasse au canard. mardi, Avr 15 2014 

Une demi-heure d’exercice est la durée quotidienne recommandée pour rester en forme et prévenir à peu près toutes les maladies du monde entier qui existe.

Il n’en demeure pas moins qu’une étude britannique parue dans le BMC Public Health fait apparaître que le bricolage, le jardinage, passer l’aspirateur et le nettoyage en général ne devraient pas être pris en compte dans les 150 minutes de sport recommandées par semaine (on fait moins de sport en Britannie). Ha.

J’imagine que cette étude émane d’un homme.

« On » aurait trop tendance à surestimer son activité physique lorsqu’on fait le ménage. Ben voyons.

Quand des chercheurs de l’université d’Ulster ont interrogé des gens sur leurs habitudes sportives, ils se sont rendu compte que les personnes comptabilisant les tâches ménagères dans leur quota hebdomadaire étaient plus lourdes que celles les en excluant.

Et COMME PAR HASARD, les femmes étaient, en proportion, plus nombreuses à inclure le ménage dans leur total d’activité hebdomadaire.

Hasard, Balthazar!

Si elles ne comptaient pas le ménage, seules 20% d’entre elles atteignaient les 150 minutes.

Et cerise sur le gâteau, fin du mythe (avec un m, oui), apocalypse now: selon des données du Compendium of Physical Activities Tracking Guide, même si on se remue en passant l’aspirateur, il n’y a pas de comparaison avec une « vraie » activité sportive. Par exemple, on brûle environ 130 calories en passant l’aspirateur pendant une demi-heure et 400 calories sur un vélo d’appartement pendant la même durée.

Bon.

J’ai compris.

La course à pied, c’est facile à mettre en place, le matériel initial est facile à se procurer. Ok.

J’ai un haut qui respire, un bas qui moule, des chaussures hideuse et un chien. Je suis parée.

Et motivée. A mort. J’adore le sport. Surtout courir. J’adore courir. Dans la boue. Avec les petits oiseaux qui chantent.

Tiens, il n’y a pas que des petites oiseaux! c’est génial! Y’a plein de bêtes, même autour de la station d’épuration qui joue à faire virevolter du caca dans les airs! J’aime quand l’aurore darde ses rayons d’argent à travers les écharpes de brume…

Le sport, c’est une communion avec la Nature.

Comme la chasse.

D’ailleurs mon chien communie à mort!

Mon chien communie dans le sang. Que c’est bête, un canard!

Tel le fier chasseur de palombe, mon chien se sert d’un filet: le colvert décolle à fond les manettes, au ras du sol et se mange violemment le grillage de la station d’épuration. Il émet un pitoyable et pathétique « coin! », le cou brisé. Le chien l’attrape au vol, fier comme un bar-tabac.

Une question demeure: vais-je devoir mettre les mains dans le jus de canard? Mes illustres ancêtres qui détenaient le monopole de la chasse doivent se retourner dans leurs tombes, mais vraiment, ça ne me tente que moyennement.

Une conclusion s’impose: le sport, c’est dangereux pour la santé, en particulier si on est un canard.

 
Coin